Passer directement au contenu

La gestion de la construction du projet YQB 2018, un modèle pour l’industrie

11 apr

Aéroport de Québec inc. (AQi) accorde une place importante aux nouvelles technologies et a toujours été un précurseur dans le domaine. L’entreprise priorise la culture numérique auprès de ses employés et partenaires. Ainsi, nous sommes toujours à l’affût des dernières technologies et cherchons à mettre l’innovation au service de nos passagers pour y gagner en productivité et en efficacité dans toutes nos actions.

Pour la réalisation du projet YQB 2018, qui consiste à agrandir et à réaménager l’aérogare internationale, nos équipes ont eu recours à un modèle de gestion de projet novateur, soit celui de l’approche BIM (building information modeling). Quand nous parlons de BIM, nous parlons d’une nouvelle façon de gérer les projets de construction. Le BIM modifie grandement les principes actuels de l’industrie et fait une grande place aux innovations technologiques.

Cette vidéo résume bien ce qu’est l’approche BIM et comment celle-ci a été implantée et appliquée à YQB.

 

L’utilisation de l’approche BIM par Aéroport de Québec inc. (AQi) dans ses projets de construction ne date pas d’hier. En effet, nous en étudions le potentiel depuis plusieurs années. Pour le projet YQB 2018, nous nous sommes donné les moyens de répondre à nos objectifs en poussant au maximum l’intégration du BIM à notre modèle de gestion de projets, allant même au-delà de la capacité actuelle de l’industrie à répondre à la demande.

Depuis le début de la construction du projet YQB 2018, plusieurs organisations se sont intéressées au cas de l’aéroport de Québec. Nous sommes fréquemment sollicités pour prendre la parole dans des colloques et congrès et de nombreuses demandes de visites de chantier nous sont adressées.

Si YQB 2018 est un projet aussi attrayant pour les acteurs du milieu de la construction, c’est parce que jusqu’à tout récemment, au Québec, le BIM n’était qu’une théorie, voire un idéal. Aucun cas concret n’en prouvait encore les avantages.

 

Faits intéressants :

           

  • Depuis le début du projet, nous savons exactement à quoi ressemblera la nouvelle aérogare, puisque les architectes et les ingénieurs travaillent directement sur une maquette virtuelle en 3D.
  • Jusqu’à présent, l’approche BIM nous a amenés à détecter près de 2 000 anomalies de planification et à les corriger dans le modèle virtuel. Ce sont donc des centaines de problèmes en chantier qui sont évités.
  • Un vieux hangar d’aviation adjacent au chantier a été transformé en bureau de projet. À ce jour, une équipe multidisciplinaire de plus de 100 personnes issues de six entreprises différentes planche sur YQB 2018 dans un même espace de travail.
  • La maquette virtuelle comprend aussi les données d’entretien du bâtiment. Par exemple, en cliquant sur divers éléments (ascenseurs, fenêtres, ventilation, etc.), nous pouvons connaître leur durée de vie, leurs garantie et leurs spécifications techniques.

 

En savoir plus sur YQB 2018+